Nos 50 propositions pour Aurec-sur-Loire

Vignette Le programme

Vous avez été plusieurs centaines à nous témoigner votre intérêt* et votre soutien depuis octobre dernier par l’intermédiaire de ce site et de notre grande enquête municipale. Chacun des membres de notre liste a été invité à amender ce projet. Vous pouvez, vous aussi, nous faire part de vos suggestions ou propositions dans la rubrique « contact » de ce site.

L’heure est maintenant venue de vous présenter les 50 mesures de notre programme d’action municipale qui touche à tous les domaines de la vie quotidienne des Aurécois. Il est important ici de préciser que notre projet ne donnera lieu à aucune augmentation d’impôts puisque chaque proposition d’investissement est financée par des mesures d’économie !

 

 

  • Fiscalité locale et gestion :

Depuis une dizaine d’années, la hausse constante des impôts locaux pèse lourdement sur le pouvoir d’achat des ménages aurécois. Il est possible de geler la fiscalité sur l’ensemble de la mandature en réalisant des économies substantielles sur le train de vie des élus et de la municipalité. Rappelons que selon le dernier rapport de la Cour des comptes, 35 % des dépenses de fonctionnement des collectivités locales pourraient être supprimées, ce qui représente à l’échelle du pays un gisement d’économies de près de 15 milliards d’euros annuels ! Le refus du clientélisme local (subventions injustifiées, politique sociale mal maîtrisée) fait également partie des conditions d’une meilleure gestion des deniers publics à Aurec.

 1/ Geler la fiscalité locale au moyen d’un large plan d’économies budgétaires : non-remplacement de certains employés municipaux partant en retraite, diminution des dépenses de fonctionnement de la commune (dépenses de communication et de réception notamment) grâce au contrôle préalable systématique des dépenses (budget établi pour chaque adjoint par délégation, suivi mensuel avec détails et ratios) ;

2/ Refuser le clientélisme et le saupoudrage des subventions municipales. Les subventions aux associations seront attribuées de façon équitable et dans le respect de l’intérêt général.

3/ Créer un observatoire local des subventions où siègeront des représentants de la mairie (majorité et opposition), des citoyens et des associations de la commune, qui rendra un rapport annuel destiné à mieux informer la population et à garantir une totale transparence ;

4/ Privilégier les fournitures et services « made in France » dans la politique d’achats de la municipalité.

 

  • Sécurité :

L’insécurité se développe à Aurec. La commune est la cible des nouvelles formes de délinquance qui frappent les zones périurbaines (cambrioleurs lourdement armés, délinquance itinérante), sans parler des nuisances d’Aurec-plage, devenues insupportables pour les habitants de la rue de la rivière. Débordée, la gendarmerie n’a plus, à elle seule, les moyens de faire face, c’est pourquoi nous voulons créer une police municipale de 4 agents, destinée à assurer des missions d’ilôtage et de surveillance des zones à risque en parfaite complémentarité avec la gendarmerie. En Haute-Loire, certaines communes comme Langeac (qui compte 1500 habitants de moins qu’Aurec) sont déjà dotées d’une police municipale.

5/ Créer une police municipale de 4 agents destinée à assurer des missions d’ilôtage et de surveillance des zones les plus excentrées de la commune (coût estimatif : 120 000 euros par an) ;

6/ Réunir mensuellement gendarmes et policiers municipaux au sein d’un groupe de travail visant à assurer une totale coordination des forces de police ;

7/ Placer les caméras de vidéosurveillance sous le contrôle permanent d’un policier ;

8/ Mettre en place un système d’alerte par smartphone pour mieux lutter contre les incivilités ;

9/ Instaurer l’opération tranquillité absence, dans le prolongement de l’opération tranquillité vacances, pour assurer une surveillance plus efficace des logements inoccupés toute l’année. Dans certains quartiers, nous expérimenterons le système des « voisins vigilants » qui permet, en lien avec la gendarmerie ou la police municipale, de prévenir les cambriolages.

10/ Créer un service municipal d’aide aux victimes d’infractions.

 

  • Social, Logement :

Très coûteuse pour le contribuable, la politique sociale de la municipalité n’a pas à promouvoir l’oisiveté ou à acheter la paix sociale auprès de petites minorités qui abusent de la générosité publique. Nous mettrons fin aux abus en recentrant la politique sociale du CCAS en faveur des familles qui en ont vraiment besoin, en particulier les mères de famille et les personnes isolées. Dans le domaine du logement, Aurec est la deuxième commune de Haute-Loire qui compte le plus de logements sociaux, il ne serait pas raisonnable d’aller au-delà comme le gouvernement incite pourtant à le faire.

11/ Proposer une mutuelle à tarif négocié par la municipalité, via la signature d’un contrat collectif municipal. Première à proposer une telle mesure dès le mois de décembre dernier, la liste Renouveau aurécois s’engage à consulter les Aurécois sur l’extension de ce dispositif à d’autres domaines de la vie quotidienne.

12/ Stopper la construction de nouveaux logements sociaux et réhabiliter les logements existants. 

13/ Garantir la transparence des conditions d’attribution des logements HLM en refusant tout favoritisme ;

14/ Contrôler de manière plus rigoureuse l’attribution des aides sociales de la commune pour bannir l’assistanat. La mairie d’Aurec fera davantage pour les gens qui cherchent à s’en sortir et luttera sans faiblesse contre les abus et les fraudes ;

15/ Appliquer la loi aux délinquants récidivistes en matière d’occupation de logements HLM en exigeant leur expulsion ;

16/ Créer un service municipal d’aide aux personnes isolées et aux mères de familles élevant seules leurs enfants via un réseau de bénévoles.

 

  • Emploi, commerce et développement économique :

L’attractivité économique d’une commune est le meilleur moyen de soutenir l’emploi. Les commerçants et artisans aurécois doivent être davantage écoutés et soutenus par la municipalité dans leurs démarches administratives. Quant aux PME, la commune se doit de leur simplifier la vie à chaque fois qu’elle le peut, en leur offrant un cadre accueillant et propice au développement de leur activité. Dans cet esprit, il est indispensable de rapprocher le producteur du consommateur en favorisant les circuits courts.

17/ Créer en partenariat avec la Communauté de communes un « micro-village d’entreprises innovantes » destiné à accueillir des PME spécialisées dans le domaine de la haute technonologie et les services dont elles peuvent avoir besoin, le tout regroupé en un seul site ;

18/ Favoriser le recours au micro-crédit et aux investisseurs éthiques pour les jeunes entrepreneurs ne trouvant pas de financements ;

19/ Défendre le petit commerce et valoriser le savoir-faire de nos artisans en soutenant le marché des producteurs locaux et en l’ouvrant éventuellement à d’autres commerçants ;

20/ Instaurer un service municipal d’achats groupés de fioul domestique via la signature d’un contrat collectif municipal, pour permettre aux Aurécois de réduire leurs factures d’énergie ;

21/ Développer les circuits courts en partenariat avec les producteurs et les commerçants de la commune ;

22/ Créer un annuaire web des commerçants et artisans de la commune en lien avec leur site internet.

 

  • Urbanisme, Environnement et cadre de vie :

Refusant d’être réduite au rang de cité-dortoir, la ville d’Aurec aspire à conserver l’âme d’un village. Le respect de nos paysages et la préservation de la convivialité villageoise sont deux éléments essentiels au maintien de la qualité de vie des Aurécois.

23/ Refuser le bétonnage de la commune, protéger les paysages en renonçant à la construction de bâtiments sans âme et en luttant contre la multiplication des panneaux publicitaires. La municipalité accordera une attention particulière au nettoyage et à l’aménagement des bords de Loire. Elle engagera une réflexion sur le développement des activités nautiques.

24/ Dresser un inventaire des bâtiments remarquables de la ville pour préserver certains bâtiments intéressants et les mettre en valeur. Nous ferons participer les Aurécois à la réalisation de cet inventaire.

25/ Equiper progressivement nos quartiers de lampadaires LED à détecteurs de présence qui permettent de réduire la facture municipale d’électricité de plus de 50 % ;

26/ Installer une sonde d’observation en continu du niveau de la Loire dont les résultats sont affichés en temps réel sur internet avec visualisation quartier par quartier de l’historique des changements du niveau de l’eau (sonde à ultrasons qui calcule le niveau de l’eau) ;

27/ Installer des capteurs d’arrosage et de consommation d’énergie pour mieux gérer les ressources énergétiques de la commune et éviter les gaspillages (notamment pour le chauffage des bâtiments publics) et renoncer à l’utilisation des pesticides et des produits dangereux pour l’environnement pour le traitement des espaces verts.

28/ Ouvrir un site municipal d’échange de services entre particuliers pour renforcer la solidarité entre les habitants de la commune.

 

  • Transports et voirie :

Plutôt que de voir fleurir des ronds-points inutiles ou des aménagements très coûteux dont ne profitent que les passagers du train, il serait bon d’assurer la réfection des chaussées des hameaux et des plus petites rues du centre-ville, dont certaines se trouvent dans un état indigne et dangereux pour la sécurité des automobilistes.

29/ Améliorer l’état des routes des hameaux de la commune (route de Mons, Ouillas, etc) ;

30/ Installer des ralentisseurs visuels (marquages au sol spécifiques obligeant les conducteurs à ralentir par rétrécissement du champ de vision) dans les passages dangereux et un vernis indicateur de gel sur les chaussées ;

31/ Instaurer une navette municipale sur réservation pour les personnes âgées et isolées de la commune, moyennant un tarif modique (2 à 3 euros), avec possibilité d’abonnement. Le petit train de la commune sera maintenu mais recentré sur sa mission touristique initiale.

 

  • Enfance et jeunesse :

32/ Ne pas répercuter le coût de la réforme des rythmes scolaires sur le tarif de la cantine ;

33/ Servir des produits locaux dans les cantines scolaires ;

34/ Créer un service d’emplois municipaux saisonniers pour les jeunes aurécois visant à valoriser et entretenir le patrimoine communal ;

35/ Centraliser en mairie une liste d’entreprises de la commune disposées à recevoir des stagiaires pour le stage des jeunes arrivant en fin de troisième.

36/ Créer un Trophée des jeunes bénévoles pour récompenser les initiatives originales et utiles à la collectivité chez les jeunes qui s’engagent dans le monde associatif.

 

  • Démocratie locale :

Gérer une municipalité est un travail d’équipe. Le futur maire devra être l’élu de tous les Aurécois. Pour cela il lui faudra prendre des décisions collégiales, consulter davantage la population et respecter l’opposition, qui a trop souffert d’être méprisée durant le mandat précédent. 

37/ Bannir tout dédoublement fonctionnel entre les adjoints : chaque adjoint se verra confier un domaine de compétence clair et précis. Il y aura un adjoint à la sécurité et un adjoint à l’environnement, postes qui n’existent pas actuellement.

38/ Accorder un temps d’expression régulier à l’opposition ;

39/ Créer une commission municipale des hameaux regroupant des élus municipaux et des représentants des villages de la commune ;

40/ Créer un site internet destiné à recueillir les suggestions et demandes particulières des habitants de la commune ;

41/ Recourir au référendum local sur les grands sujets concernant l’avenir de la commune ;

42/ Etablir une fois par an en concertation avec la population un « contrat de quartier » fixant des objectifs annuels dans chaque quartier ou hameau de la commune dans le domaine de la voirie ou des aménagements urbains.

 

  • Loisirs, tourisme, culture et vie associative :

La ville d’Aurec-sur-Loire a la chance de bénéficier d’un formidable potentiel touristique. Force est de constater qu’il est parfois bien mal utilisé, comme en témoignent les dérives d’Aurec plage, qui attire chaque été à Aurec une population extérieure parfois indésirable au détriment des familles de la commune. Il faut redonner la priorité aux Aurécois dans ce domaine, et mettre en valeur nos traditions et notre patrimoine local à travers l’offre culturelle et touristique.

43/ Œuvrer en faveur d’une culture enracinée, respectueuse des traditions et de l’histoire locales ;

44/ Créer chaque année une fête du bénévolat pour faire partager leur expérience et permettre aux associations de la commune de mieux communiquer auprès du public ;

45/ Rendre Aurec-plage aux Aurécois en instaurant des mesures préférentielles à destination des habitants de la commune ;

46/ Engager une réflexion sur la construction éventuelle d’un boulodrome municipal ou d’un terrain couvert ;

47/ Contribuer à faire des Vignandises un événement plus ouvert sur l’extérieur et les régions voisines, en y invitant des personnalités médiatiques reconnues du monde de la cuisine ou de la gastronomie.

 

  • Numérique :

Le numérique est un secteur incontournable pour attirer de nouvelles PME. Aurec ne doit pas rater cette évolution en profitant des possibilités nouvelles que procure l’arrivée de la fibre optique.

48/ Attirer de nouvelles entreprises spécialisées dans le domaine de la « eSanté » (développeurs d’applications pour téléphones assurant le suivi en temps réel des personnes malades ou dépendantes). 

49/ Rendre accessibles aux particuliers et aux entreprises l’ensemble des services municipaux par internet (disponibilités des salles municipales, enregistrement des réservations, démarches administratives, etc).

50/ Créer une application smartphone spécifique pour permettre aux Aurécois de faire remonter à la mairie en temps réel leurs problèmes quotidiens de voirie ou de transports.

 

*Nous sommes heureux de constater que la présentation de notre programme a suscité un vif intérêt de la part de candidats concurrents qui n’hésitent pas, parfois, à reprendre mot pour mot nos idées. Nous les remercions pour cette excellente publicité que nous prenons comme un encouragement !

 

Redonner à Aurec l’âme d’un village


Photo 4

Pendant des décennies, Aurec a connu une forte croissance démographique sans que ses responsables politiques ne mesurent les conséquences de cette évolution.

De nombreux habitants craignent de voir la commune se transformer en cité dortoir, à l’image de ces villages de la banlieue de Saint-Étienne ou de Lyon, où l’insécurité et l’anonymat des villes priment désormais sur la convivialité.

Aujourd’hui, qu’ils soient « nouveaux arrivants » ou anciennement installés dans la commune, les Aurécois aspirent à retrouver le calme et la tranquillité villageoise tout en bénéficiant de services publics de qualité. Malheureusement, l’explosion de la fiscalité locale enregistrée ces dernières années ne s’est pas traduite par une amélioration de ces services, bien au contraire.

L’objectif poursuivi par la liste du Renouveau aurécois est de revenir à une gestion plus équilibrée des deniers publics afin que vous sachiez toujours où passent vos impôts.

.

.

Une équipe et des idées neuves

Photo 1

La plupart de nos concitoyens s’intéressent à l’avenir de leur ville, et pourtant bien rares sont ceux qui s’investissent dans la politique municipale. Chacun peut constater que ce sont toujours les mêmes qui exercent les responsabilités, ce qui conduit à un relatif immobilisme.

La liste du Renouveau aurécois s’est construite dans l’idée d’avoir une municipalité représentative de tous les Aurécois en termes d’âge, de compétences et de centres d’intérêts.

Elle fera aussi le choix de l’innovation dans ses propositions pour Aurec, en faisant appel à l’expertise d’habitants de la commune. Dans cet esprit, l’ensemble des Aurécois sera consulté à travers le lancement de notre grande enquête municipale, dont les résultats seront communiqués prochainement sur ce site.